Lot spécial : Hergé de l'abbé Wallez à Steven Spielberg + Hergé et la publicité

Blofind

Nouveautés
Baptêmes du feu
Danièle Henky
16,00€
1944 - N°01/19 - Bastogne à la veille du choc
Hugues Wenkin, Jean-Paul Marthoz, Mathieu Billa, Franck Rockenbrod
20,00€

Lot spécial : Hergé de l'abbé Wallez à Steven Spielberg + Hergé et la publicité
Jean-Claude Jouret

EAN: lot-herge Disponibilité : En Stock
64,00€
54,40€
H.T : 51,32€

Hergé et la publicité

Initiateur de la  « ligne claire », ce style de dessin de renommée fondé sur les principes de lisibilité et de narrativité propres aux « réclames »,  Hergé entretenait des relations très étroites avec la publicité, et ce, sur différents plans.

Naturellement, sa grande sensibilité aux pratiques de l’illustration publicitaire l’amena à y faire appel pour la promotion des aventures de Tintin. Mais elle le conduit également, originalité, à intégrer çà et là des allusions publicitaires au sein même de ses albums. Enfin, le succès populaire de Tintin attisa la convoitise de marques qui exploitèrent la grande notoriété des personnages d’Hergé en les associant à diverses démarches publicitaires. 

Le parcours proposé aux lecteurs par Jean-Claude Jouret emprunte ainsi quatre voies inédites : Hergé et la publicité ; les techniques publicitaires au service de la promotion des aventures de Tintin ; la publicité dans les aventures de Tintin ; et enfin l’utilisation publicitaire des héros d’Hergé.

Hergé, de l'abbé Wallez à Steven Spielberg

Si la paternité d’Hergé à l’égard des aventures de Tintin est aujourd’hui incontestable, cette évidence n’a pas toujours été admise comme telle. Dès les premiers moments, il fut confronté aux revendications de l’abbé Wallez, éditeur du Petit XXe, au sein duquel furent prépubliées les aventures de Tintin entre 1929 et 1940. Ce ne sera qu’en 1936 qu’Hergé « récupérera » enfin l’intégralité de ses droits !

Au décès d’Hergé en 1983, la préservation de son univers prit une nouvelle orientation. De fait, l’importance du rôle des utilisations dérivées des aventures de Tintin dans la promotion de son héritage devenait majeure, ce qui a amené ses ayants droit à la volonté d’opérer un contrôle total sur l’ensemble des opérations liées aux aventures du reporter à la houppe.

Néanmoins, le film de Steven Spielberg, projet porteur d’espoir pour le rayonnement de la création d’Hergé, ne fut pas sans répercussion sur la politique centralisatrice poursuivie jusque-là. Jean-Claude Jouret, spécialiste de la question des droits dérivés en général et des droits dérivés de l’œuvre de Hergé en particulier, nous livre ici une nouvelle analyse juridico-économique pointue et consacrée au sujet.  

Descriptif
Couverture Cartonnée avec jaquette
Nombre de pages 168 pages et 200 pages
Auteur(s)
Auteur Jean-Claude Jouret