CA1 - Jardin de Kisantu - L’incroyable histoire du belge Justin Gillet

Alain Huart
Olivier Weyrich
  • Format: 190 x 110 x 10 mm
  • Nombre de pages: 168 pages
EAN: 9782874895715
Disponibilité: Disponible

6,90 €

  • Livraison

    Votre commande sera traîtée dans les meilleurs délais.

  • 100% remboursé

    15 jours de retour possible.

Publishing date

L’incroyable histoire du belge Justin Gillet

Kisantu, Mbanza-Ngungu… sont des noms qui rappellent bien des souvenirs aux Belges et aux Congolais qui ont voyagé dans l’ancienne province du Bas-Congo, appelée aujourd’hui Kongo Central. Chacune de ces villes sont traversées par le chemin de fer, celui qui relie Matadi à Kinshasa par cette fameuse ligne qui a désenclavé l’Afrique centrale. Mbanza-Ngungu, ancienne Thysville, a bénéficié très tôt de sa situation stratégique, en témoigne cette superbe construction métallique sur pilotis qu’est le Palais de Justice. Il se dresse encore fièrement le long de la route nationale où défilent chaque jour des milliers de véhicules.

À une trentaine de kilomètres de là, le Jardin botanique de Kisantu fait l’attraction. Ses arbres bientôt centenaires sont déjà très impressionnants. Son parc s’étend sur plus de 200 ha et sa flore est l’une des plus riches d’Afrique. Mais saviez-vous que la création de ce vaste jardin était l’œuvre d’un Belge qui avait quitté son Ardenne natale en 1893 ?

Alain Huart et Olivier Weyrich nous conduisent sur les routes du Congo, ce pays grand comme un sous-continent. Inédite et richement illustrée, cette collection Congo Poche emmène le lecteur à la redécouverte d’un pays passionnant à réexplorer !

Alain Huart

Si le temps colonial est sans trace sur mon parcours personnel et celui de mes parents, il y a des choses que mes ancêtres belges ont fait au Congo qui sont partie de l’histoire de ce pays et de la gloire de la Belgique. Mon histoire débute au Zaïre de Mobutu en 1981 ; avant et jusqu’à 24 ans, j’étais dans l’apprentissage ; avec des parents qui m’ont fait confiance, m’ont permis de développer l’attention envers les autres, le sens de la justice, de l’équité. Des études médicales ont aiguisé mon sens de l’observation et de l’analyse. J’apprendrai vite la patience et la persévérance. Je suis arrivé, le regard curieux et étonné d’un jeune européen sans formatage préalable. Des explorations précoces en ruralité m’ont permis d’apprendre vite ; les 7 premières années au campus de Lubumbashi au Zaïre ont été totalement dédiées aux étudiants et au terrain. En 1989, je migre vers Kinshasa, où je vis encore à ce jour. J’ai mobilisé -puis capitalisé- la confiance que les Congolais ont placé en moi, pour mener des actions et appuis, aussi durables que possible avec le monde rural ; des centaines de missions dans le territoire profond ont noué de nombreuses amitiés congolaises, avec organisations paysannes et bien d’autres acteurs ruraux et communautés locales, publiant des dizaines de publications de vulgarisation largement diffusées. L’hospitalité congolaise m’a ouvert les portes intimes de cet immense pays magnifique et les qualités profondes de ce peuple m’ont séduit. J’ai absolument besoin de parler d’eux, parce qu’ils en ont urgemment besoin. La couche de beauté de mes photos est destinée à vous séduire pour vous faire découvrir l’injustice de l’abandon des populations gardiennes séculaires des complexes savanes-forêt d’Afrique, un environnement naturel unique au monde -fragile et assailli- où ils y vivent de façon frugale et autarcique. 

Olivier Weyrich

Olivier Weyrich

Olivier Weyrich, né à Longlier en 1970, est éditeur et dirige la maison d’édition éponyme depuis vingt ans. Très tôt, il visite le Congo à la suite de sa rencontre avec Alain Huart et Chantal Tombu avec qui il dirige de nombreuses publications consacrées à la découverte de ce vaste pays. 

Calameo ID or Calameo URL

E-Commerce website by Tostaky